Elle m'a mis un râteau... mais elle revient!

Bonjour, je précise que j’ai déjà posté un message équivalent sur un autre forum de séduction, mais j’aime bien avoir plusieurs avis.

Je vais faire un rapide (hum…) récapitulatif de ce qu’il s’est passé depuis en gros un an.

Alors à la base, marié (depuis 9 ans), deux enfants (j’ai 37 ans à l’époque). Début janvier 2019 je commence un travail dans une nouvelle boite (en CDD puis CDI maintenant) après deux ans d’intérim (j’étais intérimaire de façon volontaire, j’aime cette façon de vivre et cette relative liberté). Je bosse en supermarché. Bon salaire (un des meilleurs de la boite, même si ça ne vole pas très haut), travail peinard, bonne équipe. Une planque, clairement (heureusement je fais toujours un peu d’intérim à côté pour avoir l’impression de vraiment travailler :wink: ).

Rapidement je remarque une nana que je trouve canon, mais c’est la seule à ne jamais me dire bonjour. Trouvant ça relou (ça se dit plus je crois… m’en fout, moi je ne date pas, j’ai des rencards :joy: ), je force plus ou moins la chose (gentiment). A partir de là je peux dire qu’on s’entend bien tous les deux, sans être non plus ultra complices (on va dire que quand on se retrouve en pause, on trouve de quoi discuter, mais ça ne va pas plus loin).

Au bout de quelques temps, je remarque qu’elle me fixe très souvent. Quand je la regarde, elle détourne direct le sien. Elle rigole à toutes mes vannes, un vrai rire (avec les petites rides autour des yeux). Elle vient en pause en même temps que moi si elle me voit passer pour y aller.

Et là c’est l’horreur (avec le recul du moins) : je commence à me faire des films. J’ai très peut d’expérience avec les femmes (à l’époque ma femme était aussi ma première, le quota n’a augmenté que très récemment). Donc mec avec peu d’expérience + jolie collègue qui semble intéressée… vous voyez le topo :expressionless:

Pendant 6 mois je pense à elle TOUT LE TEMPS ! Une horreur. Mon mariage qui n’allait déjà pas fort commence à vraiment prendre l’eau (je quitte ma femme deux fois avant de revenir).

Un jour je décide d’avouer mes sentiments en lui écrivant une lettre (parce que je pensais sincèrement que c’était la meilleure chose à faire… ne faite pas ça chez vous !!! Ça ne marche que dans les films :joy: ).

Bien entendu ce qui devait arriver arrive : à partir de là elle m’ignore carrément, ou alors répond de façon ultra glaçante à mon bonjour. Elle m’évite au max.
Je l’ajoute sur Facebook (comme mes autres collègues), et elle supprime l’invitation et empêche la venue de toute nouvelle invit’.
Là bien sûr j’ai compris que c’était mort. Mais j’étais encore fou d’elle.
Un jour je craque et je lui demande de venir me voir. J’espérais qu’elle me mettrait un râteau, parce que je savais que j’en avais besoin.

Et heureusement, elle avait tout à fait compris ça (le sixième sens des femmes…). J’ai droit à un râteau « idéal », vraiment bien dosé de sa part. Sans méchanceté, mais ferme. Elle démonte tous les signes d’intérêt que j’ai vu. Elle m’apprend qu’elle a un copain. Elle me dit qu’elle n’est pas une briseuse de couple. Et qu’on bosse ensemble donc que c’est niet.

15 jours après j’ai l’esprit totalement libéré de sa présence, un vrai bienfait ce râteau. Et je réfléchie à mon mariage (et ce qu’elle m’a dit pendant le râteau) et je décide cette fois de demander le divorce.

Néanmoins elle continue à m’ignorer. Au bout de quelques mois je ne pense plus du tout à elle (je suis à fond sur une autre fille… une autre histoire encore pire mais qui aura le mérite de me faire prendre conscience que j’avais un problème, ce qui au final était une vraie bénédiction je pense), et je trouve la situation vraiment très lourde au boulot.

J’invente une excuse bidon pour aller lui parler. Surprenant, elle prend la perche que je lui tend et à partir de là on retrouve une ambiance comme avant ma déclaration. Sans aucune arrière-pensée de ma part (je la trouve toujours canon, mais ça j’arrive à gérer). Là on doit être en février 2020 je pense (janvier peut-être).

Ensuite confinement, forcément on s’éloigne (comme avec tout le monde), même si on bosse toujours ensemble (les fameux métiers « vitaux à la nation »…). Je la croise très peut parce que je change totalement d’horaires et elle aussi (mais elle ne me manque pas du tout bien sûr).

Fin de confinement, on reprend les anciennes habitudes et horaires (sans aucun respect des mesures de précautions dans les locaux commun… ni aucun cas de COVID alors que quand on les respectait on a eu plus de 10% de l’effectif malade).

Du coup on reparle comme avant, je ne remarque rien de spécial dans son comportement (je n’y fais de toute façon pas très attention).

Avant-hier on se retrouve ensemble en pause (on va dire hasard prévisible, on était tous les deux à la moitié de nos journées respectives, même si moi j’étais là depuis 2h plus tôt qu’elle). On commence à discuter tout à fait normalement.
Je remarque qu’elle a un piercing dans le bras, mais on dirait qu’il est « planté » dedans. Je lui demande comment il tient. Elle m’explique et je trouve ça dégueu (c’est dégueu !!! On lui a enlevé un bout de chair pour planter le truc ^^). Je lui sors une connerie du genre « on dirait que tu aimes bien souffrir, je vais t’acheter une cravache ! ».

Après on reparle de tout et de rien (enfin de tatouages, elle a envie d’en faire un mais à peur de devenir accros… j’apprends aussi qu’elle a un piercing au nombril).

D’un seul coup elle change complètement de conversation. Elle me dit qu’elle ne sais pas si elle veut des enfants ou non. Que si elle rencontrait un mec qui n’en veut pas, ça ne la gênerais pas. Que de toute façon elle n’avait jamais rencontré un mec qui avait réussi à la supporter bien longtemps. Là en rigolant je lui dit qu’elle doit être chiante (ce qui est vrai je pense :wink: ). Elle me dit qu’elle est surtout franche, et que ça fait fuir les mecs. Ben perso je préfère largement la franchise, mieux vaut crever un tout petit bouton souvent qu’une énorme pustule une seule fois. Du coup je lui dit que c’est bien d’être franche (c’est ce qui manquait à mon ex, mais ça ne je lui ai pas dit).

Après elle me dit qu’elle est célibataire depuis plusieurs mois (et en y repensant en écrivant ces ligne, ces derniers temps elle m’a souvent dit qu’elle était célibataire, mais ça ne m’avait fait ni chaud ni froid). Ensuite il y a eu le confinement (donc 0 sexe). Et que depuis toujours rien.
Elle m’a décrit une misère sexuelle en fait. Sur le coup franchement j’ai pas réagit vraiment (heureusement je pense, je suis resté totalement non réactif du coup).
Elle me dit qu’elle s’est même inscrite sur des sites de rencontres (elle insiste beaucoup sur Tinder) mais que ça ne marche pas (allons donc, Tinder ne fonctionnerait pas pour une jolie femme de 33 ans ? Faut peut-être pas pousser :crazy_face: ).

C’est seulement le soir que j’ai repensé à cette conversation et que je me suis dit qu’elle était bizarre. C’est pas une conversation qu’on a avec un collègue normalement. Surtout un collègue dont on est pas spécialement proche (on discute de temps en temps mais c’est vraiment léger par rapport à certaines autres). Je ne me considère pas du tout comme son ami. Je me considère juste comme son collègue, rien de plus. On ne partage absolument rien en dehors du boulot (et pas grand chose de toute façon au travail).

Moi j’avais droit à plus de 30 minutes de pause. Elle, une petite vingtaine de minute. Elle ne dépasse jamais son temps de pause, c’est tout l’inverse (elle me l’a même fait remarquer ce jour-là). Cette fois elle a gratté presque 15 minutes pour discuter avec moi.

Hier elle est venue vers moi et est restée pendant facilement 10 minutes à essayer de résoudre un problème qui n’en était pas un : ce problème elle l’a 50 fois par jour au moins, elle sait le résoudre seule et surtout elle sait que je n’ai pas de baguette magique pour le résoudre moi-même. Et pourtant elle est resté tout ce temps pour rien du tout.

Tout à l’heure on discutait avec elle et le collègue qui est venu prendre ma relève. Au début de la conversation elle était à ma droite, assez loin (respect des distances dans la partie publique, c’est un supermarché). A un moment mon collègue (qui me remplaçait) parle un peu longtemps donc je le regarde. Lorsqu’il arrête je remet mon regard sur cette fameuse collègue : elle était tout à côté de moi, presque collée (moi j’ai pas bougé du tout).

Bref, énormément de signes… Et en même temps je ne peux pas me permettre de les relever de façon trop visible. J’ai déjà eu une remarque de mon patron par rapport à ce qu’il c’était passé l’année dernière (j’avais été assez lourd avec elle, je l’avoue). Je ne tient pas à avoir plus de problèmes que cette simple remarque.
Ce qui veut dire que si elle veut plus de ma part (même si c’est qu’une nuit de sexe je veux bien avec elle), ça sera à elle de se bouger et de me le faire savoir de façon claire et sans équivoque.

Est-ce qu’une femme est capable de faire ça ? J’en doute fortement, en général elles aiment bien rester dans le vague et attendre un geste de la part du mec. En général ça me va très bien aussi, mais dans ce cas précis, c’est pas trop possible pour moi.

Du coup j’ai réfléchi à une approche que je pourrais tenter. En général j’aime pas trop prévoir des trucs à l’avance, parce que ça se voit. Mais là je marche sur des œufs, j’ai besoin d’être sûr qu’elle comprennent que JE NE PEUX PAS lui proposer quoi que soit, que c’est à elle de le faire clairement.

Je voulais tenter ça tout à l’heure, mais je n’ai pas pu. Du coup je repousse soit à lundi, soit carrément à la semaine d’après (je ne la verrais pas du tout avant).

Voici mon idée, je veux bien des avis et conseils si besoin :

Je compte mettre carrément les pieds dans le plat et continuer sa discussion à propos de Tinder. En gros j’arrive, je lui dit un truc du genre « alors Tinder ? Ça match ? ». Là peut importe sa réponse (de « non pas du tout » à « oui j’arrête pas de baiser »), je lui dit que je ne suis pas inscrit sur Tinder, mais que si un jour je m’inscrit, je lui enverrais un super like tout en sachant qu’il sera gaspillé.
Là normalement au choix elle me répond un truc du genre « oui il serait gaspillé » et au moins je suis fixé sur son absence d’intentions, ou alors elle me répond un truc qui vas du très vague au très direct (genre « on sait jamais » ou « peut-être »)…
Si c’est ça, je la prend entre 4 yeux et je lui dis un truc du genre « tiens c’est nouveau ça ! Si t’as un truc à me dire vas-y carrément. T’as mon Facebook (je peux lui écrire sur Messenger, donc je suppose qu’elle doit pouvoir aussi), tu peux facilement trouver mon numéro (je suppose qu’elle y a accès au boulot, logiquement c’est le cas). Mais ne compte pas sur moi pour prendre les devants, j’ai déjà eu des problèmes avec X. (le PDG) à cause de ce qu’il s’est passé l’année dernière, je ne veux pas risquer plus. Donc si t’as un truc à me dire, dis-le clairement. »

Vous-en pensez quoi ?

Autant l’an dernier j’avais des doutes sur ses signes d’intérêts, autant cette année ils sont vraiment énormes. Je ne sais pas si elle veut plus que du sexe, et moi-même je ne sais pas si je veux plus que ça avec elle. Mais je ne veut pas risquer de perdre mon taf pour ça, et je ne veut pas non plus risquer de passer à côté d’un bon coup au lit (parce que je suis persuadé que c’est le cas :wink: ).

J’en ai parlé à mon ex (c’est bizarre je sais, mais on est resté très amis et assez complices). Pour elle cette nana est amoureuse de moi depuis longtemps (ça fait un moment qu’elle me le dit d’ailleurs, elles ont une connaissance commune mais cette collègue n’a jamais rien dit d’aussi clair, c’est mon ex qui fait des suppositions). Elle pense que pour elles les barrières sont levées (elle est célib, moi aussi, je suis chez moi) et qu’en prime elle voit que je suis un mec génial (oui, même si mon ex ne m’aime plus elle trouve encore que j’ai été un mari parfait :innocent: :joy: ) et un bon père (j’ai insisté pour avoir la garde alternée, je ne voulais pas ne voir mes enfants que trois jours par mois). Et je dois bien avouer qu’à chaque fois que mon ex a fait ce genre de « prévisions », elles étaient justes (mais comment font les nanas ?).

Désolé pour le roman, mais j’adore écrire (va falloir vous habituer si je reste dans le coin :wink: ).

Je précise, parce que c’est important, que je vois des nanas à côté (rien de régulier, juste des plans). Donc pas de manque de ce côté là.
Aussi j’ai passé les 3 derniers mois à faire du développement personnel, et que c’est super efficace (je plait enfin aux femmes !!!).
Et que si rien ne doit se passer avec cette fille, ben c’est juste pas grave (la longueur de mon message n’a rien à voir avec mon implication, j’avais juste envie d’être le plus complet possible pour vous aider à donner un avis).

Dernière précision : cette fille est désormais une des rares au boulot à ne pas être capable de soutenir mon regard plus de quelques secondes (avant c’était moi qui baissait le regard).

Salut @D.U.C.K !
J’ai aussi vécu une relation de 9 ans, et une envie de changer après ça :wink:
Pour moi le chemin a été assez long. Je dirais qu’il faut quelques années entre la découverte du monde de la séduction et la capacité de calibrer correctement.

Aïe aïe ! On a parlé des lettres dans ce SOS. Souvent les hommes voient ça comme un moyen de sortir d’une situation bloquée, mais les chances de réussite sont très faibles. C’est un peu forcer la réponse au moment où l’attirance n’est pas réciproque. Cf. Avouer ses sentiments avec la physique quantique :slight_smile:

Il m’est arrivé quasi la même chose après ma relation de 9 ans. Mais contrairement à toi j’ai nexté, stoppé net mon investissement. Plusieurs mois après on est redevenu amis.

Pas sûr que c’était la réponse adaptée :stuck_out_tongue_closed_eyes:
La calibration c’est réussir à sexualiser en finesse, voire sans même l’exprimer verbalement. Ça me rappelle des conneries que j’ai pu sortir à des filles haha

Je suis bien d’accord avec toi, c’est pourquoi :

Tu devrais à mon avis laisser tomber ces plans :confused:

Parler du superlike c’est encore une preuve d’intérêt de ta part, tu lui en as déjà offert à maintes reprises. Elle sait qu’elle te plaît, pas besoin d’en remettre une couche, et il faudrait à mon avis faire pencher la balance dans l’autre sens.

Si c’est ça, je la prend entre 4 yeux et je lui dis un truc du genre « tiens c’est nouveau ça ! Si t’as un truc à me dire vas-y carrément. T’as mon Facebook (je peux lui écrire sur Messenger, donc je suppose qu’elle doit pouvoir aussi), tu peux facilement trouver mon numéro (je suppose qu’elle y a accès au boulot, logiquement c’est le cas). Mais ne compte pas sur moi pour prendre les devants, j’ai déjà eu des problèmes avec X. (le PDG) à cause de ce qu’il s’est passé l’année dernière, je ne veux pas risquer plus. Donc si t’as un truc à me dire, dis-le clairement. »

Je ne pense vraiment pas que ce soit une bonne idée de verbaliser le fait que tu ne prendras pas les devants, alors qu’en réalité c’est ce que tu fais une nouvelle fois, en insistant sur le fait qu’elle peut trouver ton FB ou numéro. Sans oublier que ton patron est au courant… et qu’il faut selon moi séparer séduction et travail. Ne néglige pas ta vie pro si tu sors d’un divorce…

Si il reste une chance, ça ne viendra pas de toi, tu devrais potentiellement trouver d’autres targets, et montrer que tu gères ta vie, ne plus lui accorder de privilèges et ne pas nourrir d’espoir. Si tu vois qu’elle change de comportement, qu’elle fait beaucoup d’efforts pour récupérer ton attention, demande lui simplement si elle a envie de boire un verre le soir ?

1 J'aime

Merci !!! En effet je débute, j’en suis bien conscient. Et comme tous les débutants, je me crois plus fort que je ne le suis vraiment :wink:
Mais comme m’intéresse beaucoup aux sciences, je sais que c’est le cas quand on débute, donc je préfère demander à des gens VRAIMENT compétents (et je suis leurs conseils, ce qui me réussi plutôt bien).

Je vais donc suivre tes conseils et laisser tomber mon idée. Concernant le boulot, si je me faisais virer ça ne serait pas grave du tout. Je fais parti des gens à qui il suffit de traverser la route pour trouver du travail :rofl:
Mais c’est sûr que vu ma situation perso actuel (crédit pour payer divorce + aménagement + problèmes de voiture avec gros taux d’intérêt à rembourser), je préfèrerais largement rester dans cette boite qui m’offre beaucoup d’avantages d’un point de vue financier.

Je ne suis plus vraiment investi avec elle, même si j’avoue que ça a remué quelques trucs ce qu’elle a fait. Mais je peux très facilement ne plus m’en inquiéter, je ne suis plus du tout dans le même état qu’il y a quelques mois.

Merci encore ! (si d’autres on des avis je suis toujours preneur).

Bonjour !
Je pense aussi que c’est dangereux de prévoir une conversation. Ça ne se passe jamais comme ça dans la vraie vie.
L’idée de proposer une bière de la débauche est une bonne idée. Comme ça soit elle saisit le truc, est donc potentiellement intéressée, et ça peut déboucher sur quelque chose. Soit elle profite juste de ton attention, ne veut pas plus et elle refusera (ou acceptera en invitant toute l’équipe). Dans tous les cas c’est un bon moyen de se fixer (simplement).
Tiens nous au courant si tu tentes quelque chose :slight_smile: !

1 J'aime

Oui, je pense que je verrais pour ça si jamais une situation dans ce genre se représente. Ça ne sera normalement pas le cas dans la semaine qui vient, on aura 1h d’horaires communes seulement (donc faible chance de se croiser). Ça permettra de laisser retomber tout ça, c’est pas plus mal.
Pour le coup d’inviter toute l’équipe… il va falloir de sacré finances :wink:

Je proposerais un verre seulement si elle essaie de récupérer ton attention, après ta prise de distance. Donc soit elle acceptera de se trouver seule avec toi, ce qui sera un fort signe d’intérêt. Soit elle refusera, soit elle acceptera en invitant d’autres membres de l’équipe, ce qui sera un fort signe de désintérêt.

Par ailleurs je pense que mélanger travail et séduction est assez dangereux, surtout dans ta situation.

Aujourd’hui j’ai du aller la voir parce que j’avais un service à lui demander (purement pro). Résultat, j’y vais pour 15 secondes à la base, elle me tiens la jambe pendant 15 bonnes minutes jusqu’à ce que j’ai plus le choix de partir :rofl:

Par contre j’ai parlé du fait que j’avais failli me faire virer il n’y a pas longtemps (et que ça avait un rapport l’histoire de l’an dernier) à sa collègue la plus proche. En fait c’est venu tout naturellement dans la conversation, on parlait du patron et ce qu’il avait fait pour nous protéger en ce moment. Je sais pas si j’ai bien fait, mais elle est au courant de ce qu’il s’est passé l’année dernière et elle a été très surprise que mon patron ai considéré ça comme du harcèlement (visiblement aucune des deux n’a pris ça comme ça). Bon après ce jour là mon boss était très énervé à cause d’un truc que j’avais mis sur Facebook (j’avais fait exprès pour qu’il le voit bien, je lui en avait parlé 2 fois et il en avait rien à faire…).
Peut-être qu’elle va lui en parler, peut-être pas. Je verrais si j’ai des échos.
De toute façon ça ne sera pas cette semaine normalement, on a pas du tout les même horaires.

A suivre (peut-être ^^)…

Edit : je fais deux trucs en même temps, du coup j’oublie la moitié…
Perso mélanger amour (bien grand mot) plus travail, ça ne me gêne pas. Surtout avec elle, parce que si on bosse dans la même boite on ne fais pas du tout le même taf et il n’y a aucun lien de subordination entre nous. Et au pire, pour moi c’est facile de changer de boulot.

Tu minimises beaucoup le fait que cette histoire soit remontée jusqu’au patron. :confused:
C’est pas innocent qu’elle aille jusqu’à se plaindre, et ça devrait te calmer. J’ai l’impression que tu n’as pas tout raconté ?

C’est honnêtement que des emmerdes de vouloir mêler séduction et travail. Tu dis que tu peux changer de poste mais… En plein divorce et dans ta situation, j’aurais tendance à protéger ma situation pro. Et donc soit corriger un comportement déplacé, soit fuir loin si cela vient d’elle.

Le statut pro fait partie d’une stabilité, d’une solidité personnelle qu’il faut protéger dans toutes les situations. Fais gaffe à toi, on ne peut pas tout changer dans une vie sans en subir les conséquences. Je pense qu’on a besoin d’un minimum de stabilité pour avoir l’esprit clair. Des repères sur lesquels se reposer, notamment pour séduire. Il y a beaucoup de changement dans ta vie, peut-être un peu trop :slight_smile:

Parler à son amie ne mènera à rien non plus… Tu voudrais quoi ? Qu’elle soit séduite que ton patron puisse te virer pour harcèlement ? « oh le pauvre »… Elle savait très bien que se plaindre à la hiérarchie pourrait te causer ce type de problèmes. Je t’invite à être moins naïf sur ce coup, et sans doute à l’oublier.

Je suis le dernier à pouvoir juger de la tenue de ton comportement ou du fait qu’elle ait pu se plaindre abusivement. Mais tout semble pointer vers le fait que tu doives prendre de la distance. Mon premier post sous-entendait que le seul moyen d’obtenir à nouveau son attention était de prendre de la distance, mais là j’aurais tendance à pousser pour une prise de distance certaine.

Ce n’est pas elle qui en avait parlé au patron. On a une « miss je sais tout et je dis tout » au boulot, je pense que ça vient d’elle. Je l’ai déjà vu plusieurs fois aller raconter des trucs au patron (elle serait bien du genre à passer sous la table pour bien se faire voir…). Elle est copine avec tout le monde au boulot, mais dès qu’elle peut poser des problèmes à quelqu’un, elle le fait (et malgré tout elle arrive à rester copine avec la personne en question, c’est à n’y rien comprendre…).

La fille en question est beaucoup plus directe que ça, si elle avait eu un truc à me faire comprendre, elle l’aurait fait sans se poser de question (ce qu’elle a fait d’ailleurs le jour où j’ai pris mon râteau). Je la vois très mal aller se plaindre alors que si elle a un truc à dire, elle n’est pas du genre à tourner autour du pot.

Après je sais qu’au boulot je suis grillé de toute façon : s’il y a la moindre fille qui me plait, direct les autres qui sont au courant (elles ont discutés entres elles à l’époque, elles sont toutes copines) vont la mettre en garde contre moi (c’était arrivé avec une autre fille, mais heureusement celle-ci avait choisi de faire confiance en son instinct plutôt qu’aux autres).

Comme je dis, si un jour il y en a une qui s’intéresse à moi, elle aura intérêt à m’envoyer un recommandé avec accusé de réception pour me le dire clairement :rofl: (c’est pas prêt d’arriver ^^).

Avec la fille en question c’est désormais clair pour moi que de toute façon je ne tenterais rien si je ne suis pas sûr de moi à 100%. Et pour que ça arrive, il faudra que tout vienne d’elle et que ça soit clair et limpide. De mon côté je reste très pro (bon, à part le coup de la cravache, c’est sorti tout seul ^^) avec elle. Elle l’est déjà beaucoup moins avec moi.

Et tu as raison : le fait de voir (ou de prévoir) de voir d’autres filles, aide beaucoup à éviter de se focaliser. Et je ne me prive pas :grin:

Pourquoi ça ?

Je pense que tu gagnerais à corriger ton image au sein de l’entreprise. Sois plus fin qu’elles, plus secret ? Etre performant aide souvent à être en mesure de diriger cette image.

Quand j’ai découvert la séduction j’avais tendance à être provocateur, y compris dans mon entreprise. Mais c’était une erreur car non seulement je travaillais moins bien, mais parce que c’est aussi un terrain miné. En contre exemple, j’avais un collègue qui bossait bien, rarement là, peu bavard, indépendant mais drôle. Je pense qu’il séduisait la plupart des collègues.

A l’époque j’ai été peut-être assez lourd avec elle (je m’en suis rendu compte après, quand on a discuté lors du râteau). J’étais vraiment à fond, et surtout j’avais fait l’erreur de ne pas être discret du tout.

Du coup lorsqu’une nouvelle collègue est arrivée et m’a plu à son tour, elles l’ont mises en garde. Manque de bol, il lui est arrivé un truc vraiment terrible (dont elle paye encore le prix aujourd’hui), et je suis le seul à avoir continué à prendre de ses nouvelles pendant cette période horrible. Du coup elle a vu comment j’étais réellement. Et je continu, en tant qu’ami maintenant.

J’ai moi aussi fait le même genre d’erreurs en entreprise, et on mettait en garde les stagiaires contre moi… C’était pour rire, malgré tout, je ne pense pas que ce soit une bonne position. Je trouve intéressants les cercles d’amis, les groupes sociaux pour construire une relation. L’entreprise, pourquoi pas, à condition de se voir en dehors, et de rester assez secret, et de ne pas négliger le regard des autres et son rôle.
Prends un peu de recul et tiens nous au courant ! :slight_smile:

J’ai un pote qui a voulu m’aider sans que je lui demande. En couple, il s’est inscrit sur Tinder (visiblement avec sa copine à côté de lui :joy: ). Il habite dans la même ville que la fille.

En réduisant le champs de recherche à la proximité assez immédiate (j’ai pas l’adresse exacte de la fille) et à son âge il n’a rien trouvé (pendant plusieurs jours et en élargissant les critères de recherche).

A moins qu’elle n’ai pas mis de photo de profil bien sûr, mais elle a un prénom pas ultra courant (ni ultra rare non plus) et absolument rien ne correspondait.

Il m’a dit ça aujourd’hui (perso je trouve ça sympa et marrant de l’imaginer en train de s’inscrire sur Tinder avec sa copine à ces côtés ^^).

Du coup j’en déduit quoi si elle a menti sur son inscription du Tinder ? Parce que moi je ne vois pas à quoi ça l’avancerais de me dire qu’elle est dessus alors que c’est pas vrai.

Rien du tout ! Il peut y avoir plein de raisons, et rien n’indique qu’elle n’y est pas.
Dans tous les cas te dire qu’elle est sur Tinder ne va pas dans le sens d’être dispo pour une relation avec toi.

Encore une fois je pense que tu focalises beaucoup sur elle, c’est vraiment la dernière chose qui devrait occuper ton esprit. Rien sur ce terrain te permettra de la séduire et je déconseille aussi fortement d’impliquer les amis.

Je pense que tu devrais te concentrer sur ta frame, ton cadre mental, tes convictions. Ce qui t’éloignera d’elle et baissera sa valeur dans ton esprit. Disons que si il y avait la moindre chance, ça serait la seule voie pour plaire, aux antipodes de l’investissement et de l’attention gratuite.

Ça ne veut pas dire être froid avec elle. Reste marrant et cordial quand tu la croises, mais concentre toi sur autre chose, et surtout n’espère pas :slight_smile:

Pour le coup je passe vraiment à autre chose (j’ai beaucoup de boulot en ce moment, je fais des grosses journées dans une autre entreprise), mais vu qu’il m’a dit ça j’ai trouvé bizarre.

Sinon pour info j’ai un rencard (traduction : date ; traduction : rendez-vous :joy: ) avec une autre femme la semaine prochaine, donc non je ne pense pas me focaliser trop :wink:

Je suis d’avis pour ne pas focaliser sur elle et de rester un collègue charmant !

Cool pour ton date, j’espère que ça va bien se passer :wink:

J’espère aussi ^^ (bon, disons que normalement on sait pourquoi on se rencontre… et c’est pas pour prendre un café :rofl: … oui, je prend des raccourcis et j’assume totalement :wink: ).

La situation avec cette collègue m’amuse de plus en plus. Parce que j’ai l’impression que les rôles sont totalement inversés par rapport à l’an dernier. Je me rend compte que si elle veut qu’il se passe quelque chose (et qu’elle me le fait comprendre de façon très claire), alors tant mieux pour nous deux. Et sinon, tant pis pour elle :wink:

Allez, j’ai fait un truc un peu osé avec elle. Hier j’ai préparé une commande drive (parce que la flemme de faire les courses avec mes enfants dans les jambes). Dans le magasin où je bosse.
Et j’ai rajouté des préservatifs sur la liste (parce que j’en ai besoin et que je ne vois pas en quoi c’est gênant).
Tout en sachant que ça serait elle qui préparerait ma commande dans 90% des cas :rofl:

Donc tout à l’heure au moment de partir du boulot (horaires totalement inversés avec elle), je la croise. Un petit bonjour, et je la vois incapable de me regarder dans les yeux.

Forcément je la retrouve quelques minutes plus tard au drive. Je récupère ma commande, normal. D’habitude je dois signer un papier, mais là non. Donc je lui demande s’il y a quelque chose à signer. Elle me répond c’est pas la peine, on te connait. Et elle ajoute (à un moment où elle s’éloigne en me tournant le dos pour aller récupérer un partie de ma commande au frais) :
« Enfin sauf s’il y avait quelqu’un d’autre qui venait récupérer ta commande, bien sûr ». Phrase que je comprend personnellement comme un « tu as une copine ? » :rofl: Disons qu’une collègue aussi franche qu’elle aurait carrément pu me demander si j’avais trouvé une copine. On est pas bête tous les deux, on sait bien que si j’achète des capotes à priori c’est pour les utiliser.

J’ai bien sûr répondu un truc du genre « je ne vois pas qui pourrait venir chercher ma commande… mes enfants peut-être ? » (donc non, j’ai pas de copine… en tout cas rien qui dépasse un cadre purement sexuel).

Bref, c’est rigolo. J’ai l’impression de la voir tourner autour du pot et moi ça m’amuse.