Résumé Nietzsche : Ainsi parlait Zarathoustra

Un résumé concis de l'ouvrage de Nietzsche : « Ainsi parlait Zarathoustra », qui propose de reconstruire son propre système de valeurs en commençant par détruire celles que nous nous sommes laissé imposer. Notamment avec l'image du Lion, de la volonté de puissance, ou encore de la nécessité de calmer et d'adoucir ensuite cette puissance stérile.


Lire l'article sur le blog : https://porcoration.fr/nietzsche/

Nietzsche malgré toute sa culture et sa finesse a souvent été utilisé comme caution intellectuelle pour justifier des comportements inacceptables, voire inhumains.

Il ne semble par ailleurs pas idiot de dire que Nietzche a inventé le développement personnel, dans le sens où les dynamiques de coaching reprennent souvent à leur compte l’autodépassement. L’idée de tendre vers la meilleure version de soi même. Un seul objectif à atteindre : l’excellence.

Dieu est mort : Nietzsche entend que la société européenne n’a plus d’idéal régulateur et qu’il faut donc recréer des idéaux.

Pour Nietzsche le fondement profond est la vie, c’est l’intensité de la vie qui l’intéresse. Trouver pour chacun ce qui va générer cette vie. Générer un maximum d’intensité de vie pour ses comportements.

Cette quête n’est cependant pour lui pas universalisable. Il est dans un sens anti-platonicien : il n’y a pas de sacrifice pour la vérité. C’est un utilitarisme de l’intensité de sa vie.

Aller vers soi même, être responsable de soi, prendre les difficultés de façon virile. Mais les référents moraux extérieurs sont détruit les uns après les autres, hormis cette essence existentialiste qui anime son idéal.